Les témoignages - EdS

Aller au contenu

Les témoignages

Enfant
L’EdS, une troupe d’amis et de l’adrénaline… Cela donne de l’assurance… On apprend à gérer son stress… On travaille aussi sa mémoire.
(Chloé 16 ans)

Professionnel
C’est encore tout ému par la représentation de dimanche […] Parfaitement encadrés par une équipe professionnelle sans faille, les jeunes chanteurs ont pu donner leur pleine mesure. Pourtant cette œuvre est loin d’être facile. […] Mais tout y était […] une diction percutante […], une interprétation toujours vivante et pleine de relief…
(Louis Dunoyer de Segonzac, compositeur du «Pentathlon des dieux»)

Professionnel
Nous avons non seulement apprécié l’accueil, la réceptivité et l’esprit d’ouverture des participants lors de ces séances mais nous avons été aussi impressionnés par la qualité artistique qu’obtient Pierre FRANTZ avec un public d’enfants et d’adolescents sans formation musicale initiale.
(Yves Charpentier, directeur musical « Concert Impromptu »)
Famille
Pour mes enfants, une culture, un savoir vivre et savoir être. Un "supplément éducatif" en plus de l’école et de la famille.
(Thierry)

Vocations
Qu’il s’agisse de Marie Juliane (responsable culturelle d’une salle de spectacle), d’Ombeline (comédienne diplômé de Bruxelles), Rafaelle (DUMISTE), ou moi-même (administrateur de compagnie), l’EdS aura été l’élément déclencheur de nos "envies" professionnelles.
(Rémi 24 ans)

Ancien jeune
L'EdS : une aisance à parler en public, le sens du travail d'équipe, le développement de la créativité. Des qualités qui, aujourd'hui, ont fait la différence face à d'autres candidats lorsque j'ai intégré le monde de l'entreprise.
(Arnaud 23 ans)



Président de l’EdS
La première fois que j’ai vu un spectacle de l’EdS (il y a 11 ans) j’y allais comme on va voir un spectacle scolaire de fin d’année (ma filleule y jouait). Mais quelle surprise de découvrir une telle qualité : 80 "mômes" qui chantent justes, qui dansent, qui jouent (juste aussi). Quelle aventure pour chacun d’eux ! Et en les voyant évoluer au fil des ans, j’observe qu’ils en ressortent systématiquement avec un "truc" en plus pour toute leur vie (un état d’être, une aisance…)
(Marc)
L’EdS, c’est aussi
Une cotisation annuelle de 90€ annuel, avec des adaptations pour certaines familles, l’acceptation de tous les enfants quelques soient leur capacité en chant, mais aussi leur handicap moteur ou mental.
Retourner au contenu